L'écran de fumée

Le cabaret du mensonge heureux

Avec 

Pierre-Yves Bernard

Jeanne Béziers

Martin Béziers

Pierre Béziers

Anne Décis

Florence Hautier

Conception : Pierre Béziers

Musique originale : Martin Béziers

Réalisation vidéo : Nicolas Hurtevent

Lumières et son : Jérémie Hutin

Costumes : Magali Leportier

Maquillages et postiches : Dominique Tallone

Administration : Philippe Venturino

Les saltimbanques du Maquis sont d’une désarmante crédulité. Ils croient aux rêves, au vent. Ils croient à ce qu’ils jouent. Et même aux promesses. Bref ils croient aux mensonges.

C’est ce qui les rapproche du public. Car si le spectateur aimait la vérité tant que ça, on se demande pourquoi il irait au théâtre !

Non seulement on y croit, au mensonge, mais on ne peut pas s’en passer. On y croit comme on respire. C’est grâce à lui qu’on peut espérer accéder au bonheur. Imaginons une seconde un monde où on n’aurait pas d’autre choix que la vérité… Alors ?... ça fait froid dans le dos, non ?

Le mensonge est-il une forme dégradée de l’utopie, ou bien sa forme aboutie ? La promesse électorale n’est-elle pas, finalement, l’âme même de la politique ? La vérité n’est-elle pas l’argument massue pour convaincre les peuples de se serrer la ceinture ?

Autant de questions angoissantes que les comédiens tenteront d’éviter… Mais y arriveront-ils ?

DPincet-20130214-0898
DPincet-20130214-0898
press to zoom
DPincet-20130214-0879
DPincet-20130214-0879
press to zoom
DPincet-20130214-0837
DPincet-20130214-0837
press to zoom
DPincet-20130214-0865
DPincet-20130214-0865
press to zoom
DPincet-20130214-0838
DPincet-20130214-0838
press to zoom
Rien A Dire
Rien A Dire
press to zoom